France 2030, écoutons d’abord, parlons-en ensuite.

You are currently viewing France 2030, écoutons d’abord, parlons-en ensuite.

Je n’appartiens à aucune chapelle, pas plus la macronie qu’une autre.

Mais comme quelques-uns de mes compatriotes, trop peu selon moi, j’essaie d’écouter, de lire, bref de comprendre ce vers quoi les uns et les autres disent vouloir nous amener. Si j’écris « disent vouloir », c’est que le boomer que je suis sait bien, depuis quelques décennies, que la distance entre les intentions affichées et les résultats obtenus peut parfois être délirante.

Tout de même, les discours des leaders des écuries politiques sont calibrés, de manière intangible depuis des lustres, selon leur culture et, pour certains, les dogmes qui les dirigent.
Je caricature bien sûr, mais disons qu’il y a les gentils, la gauche traditionnelle qui pense le travail comme une corvée mal payée. Il y a aussi les méchants, la vieille droite qui se fait passer pour libérale et sécuritaire (cherchez l’erreur) et les très méchants, nationalistes, un brin racistes et isolationnistes. Depuis peu il y a aussi des écologistes teintés d’écoféminisme qui prouvent partout où ils ont des responsabilités qu’ils sont sur un nuage où l’on ignore les difficultés de tous ordres liées au fait que nous ne sommes pas seuls sur terre, et aussi des très très méchants (surtout un) dont le programme se résume à jeter les arabes à la mer.

Tous, dans leurs discours, sont dans l’incantation. Aucun argument de fond, aucune solution concrète proposée, et quand cela arrive, la méthode pour y parvenir reste secrète, les conséquences sur nos relations avec le reste de la planète aussi, et les modes de financement (à part l’imbécile « faire payer les riches ») toujours énigmatiques.
Les diagnostics, le contenu des discours, la connaissance des dossiers, la nécessaire prise en compte de la complexité du monde qui nous entoure, tout cela est, pour le moment, à des niveaux affligeants chez les actuels prétendants à la Présidence de la République.

Je ne suis pas plus macroniste aujourd’hui qu’hier. J’ai, par exemple, assez contesté, ici ou ailleurs, certaines atteintes aux libertés qui devaient être temporaires et qui ont été pérennisées. Des atteintes à la décentralisation m’ont aussi beaucoup agacé. Pas question de suivre aveuglément, donc.
Mais, je vous invite à regarder, si ce n’est déjà fait, la vidéo de la présentation de France 2030. C’est un effort, car elle dure près de 2 heures, mais la regarder, l’écouter, c’est aussi une autorisation à en parler et éventuellement à critiquer le contenu.

Pour ce qui me concerne, j’ai acquis la conviction que la densité de la présentation, la maîtrise et l’agilité intellectuelle de l’animateur du jour relègue ses concurrents très loin derrière.

France 2030, c’est une vision très positive et très déterminée malgré des conditions environnantes extrêmement défavorables. Mais cette vision est très argumentée… Et c’est un pessimiste, intimement convaincu d’un avenir proche catastrophique qui vous le dit.

Prenez 2 heures pour regarder cette vidéo, puis sentez-vous libre de me dire que vous voterez LePen, Bertrand, Mélenchon, Jadot, Hidalgo, voire Zemmour. Mais regardez d’abord ! 🙂

Marc T.

Présentation du projet France2030 👉 https://youtu.be/v9mQlu-EQ-I

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.