Les soignants antivax ou anti pass, à plaindre ou à blâmer ?

You are currently viewing Les soignants antivax ou anti pass, à plaindre ou à blâmer ?

Chez les personnels dits soignants, la proportion des non-vaccinés augmente avec la diminution du niveau de compétence médicale. Les médecins sont vaccinés à 99,9%, les infirmières et infirmiers un peu moins, et les aides-soignants fournissent l’essentiel des récalcitrants à la vaccination ou au pass sanitaire.

Par Toutatis, un aide-soignant serait-il mieux placé qu’un médecin spécialisé en virologie pour juger de la pertinence du vaccin ? Ou des éventuels dangers de l’ARN messager ? D’un point de vue scientifique ou simplement rationnel, c’est ridicule… Alors pourquoi ces gens, d’un niveau de compétence moyen ou faible s’opposent-ils au vaccin alors que de part leur métier, ils ont déjà dû accepter ceux, obligatoires, contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l’hépatite B ?

Parmi les différentes hypothèses, et en l’absence d’argument médical, l’opposition au pouvoir politique semble évidente. Emmanuel Macron a décidé de l’obligation, donc c’est non. C’est non parce que c’est lui. Une sorte de « giletjaunisation » du mouvement. Celles et ceux qui ne sont pas antivax, sont anti pass au nom d’une liberté qui exigerait l’insoumission. La liberté de contracter la Covid auprès des innombrables patients côtoyés tous les jours, ou, et c’est plus grave, de contaminer des gens qui sont là pour être soignés.

Tout ça est pathétique car ces personnels sont, pour la plupart, influençables, sensibles aux discours des imposteurs qui ont leurs ronds de serviette dans certaines chaînes d’infos qui ne cachent plus leurs partis pris, les Philippot, Dupont-Aignan, Lalanne, DiVizio et autres Martine Wonner… Penser que ces teneurs de fake news et de propos d’un populisme effarant puissent amener quelques dizaines ou centaines de personnes à « rendre leur blouse » est désespérant.
Il faudrait leur dire, à ces soignants dont certains sont en détresse, que, par exemple, leurs manipulateurs qui les poussent à refuser le vaccin ou le pass sanitaire, sont eux-mêmes en mesure de présenter leur QR code lorsqu’ils n’ont pas d’autre choix. Que refuser le vaccin contre la Covid alors qu’on en a accepté quatre autres pour pouvoir exercer son métier est incohérent mais surtout, a des conséquences dommageables sans commune mesure avec la portée de leur décision. Les anti pass sont trop peu nombreux (on parle ce soir de 3000 suspendus ce qui est dérisoire) pour que l’on puisse, un jour, leur donner raison.

Il faudrait aussi leur dire que la politique ne doit pas guider ce type de décision. Qu’être soignant nécessite une vocation qui mérite mieux que d’être entravée par des discours aussi opportunistes que minables. Leur dire d’écouter leur chef de service plutôt que des charlatans dont on n’entendra plus parler lorsque la pandémie sera vaincue.

Et, peut-être, mais soyons fou, que leur métier consiste à lutter contre les maladies, pas à être leur complice…

Marc T.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.