Racisme ordinaire

You are currently viewing Racisme ordinaire

 « Je vais te brûler, mangeur de bananes »… Cette phrase à été prononcée lors d’un match de rugby de Pro D2, entre les clubs de Provence et Nevers, par un ex-joueur de l’ASM, Ludovic Radosavljevic, à l’attention de Christian Ambadiang, ailier de l’équipe de Nevers.

Ce type de comportement est heureusement rare en ovalie. Face à l’indignation générale, et, peut-être aussi à la menace de sanctions de tous ordres, son auteur s’est excusé via son compte Instagram. « …Dans un contexte de match tendu, mes mots ont dépassé ma pensée » dit-il benoîtement.
Nous ne sommes pas nombreux à connaître un contexte de match tendu à ce niveau (deuxième division), et nous ignorons sans doute à quel point c’est le genre de situation de nature à chambouler gravement la personnalité d’un joueur.
Il n’empêche, Monsieur Radosavljevic (avant on l’appelait Ludo Rado), une expression comme « mangeur de bananes » ne vient pas à l’idée d’une personne qui n’est pas raciste. Ça ne l’effleure pas. Sa pensée ne s’en approche pas, ni de près, ni de loin, et elle ne peut donc pas être dépassée par des mots aussi dégueulasses.

Ludovic Radosavljevic est raciste, d’un racisme ordinaire, et il s’est laissé aller à prononcer des mots d’une violence inouïe, des mots qui n’ont rien à faire sur un terrain de rugby. Attendons de voir si son club et la fédération se décident à prononcer des sanctions à la hauteur de l’ignominie. La passivité de leur part serait criminelle pour ce sport

Marc T.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.